1 GLOSSAIRE - Déclic Design Guide pour les PME PMI
logo Prospective Design logo ADI

Affordance

Capacité d’un objet à suggérer sa propre utilisation.

Analyse fonctionnelle

Description analytique du produit par type de fonction, décrivant les effets attendus catégorie par catégorie : commandes, opérations, esthétique, ergonomie etc. Les fonctions sont hiérarchisées en fonctions principales (celles sans lesquelles le produit ne remplit pas son office) et les fonctions secondaires (celles qui apportent confort et avantages dans l’utilisation du produit).

Analyse de la valeur

Méthodologie d’origine industrielle, utilisée en démarche design pour définir les coûts attendus de chaque fonction associée à un produit. Peut être utilisée en reconception dans une démarche d’optimisation ou de réduction des coûts.

Analyse du Cycle de Vie

L’analyse du cycle de vie d’un produit (lancement, croissance, maturité et déclin) permet de mesurer et d’anticiper ses stades d’évolution. Elle permet d’intégrer les nécessaires reconceptions qui soutiendront la relance du produit ou son remplacement.

Attractivité

Ensemble des caractéristiques d’un produit ou d’une marque qui lui donnent une supériorité sur ses concurrents directs. L’attractivité peut s’exprimer à travers les caractéristiques techniques et fonctionnelle du produit ou sur le marché et le mode de distribution (segment, accessibilité, financement…) ; elle est toujours relative au niveau de concurrence (prix, innovation).

Benchmarking

Etude ou veille permettant d’évaluer un produit ou service concurrent ou substituable sur des critères définis par avance dans le projet de design : codes utilisés, univers donné, technologie employée, modes de distribution, prix, etc.

Branding

Ensemble des méthodes permettant la gestion et le développement d’une marque : signature, positionnement, recherche de nom…

Brief

Synthèse brève présentée lors d’une réunion d’information (briefing) sur un projet de produit ou de communication, destinée à transmettre à une agence ou à une équipe interne les caractéristiques attendues d’un produit ou d’une campagne (image, impact, caractéristiques attendues, fonctions à remplir…).

Cahier des charges

Document récapitulant les spécifications fonctionnelles et techniques du produit, que ces exigences soient liées à des normes ou qu’elles soient définies par le projet design. On parlera de cahier des charges fonctionnelles, techniques, de fabrication, marketing. Chaque exigence est décrite, avec ses paramètres mesurables lors de validations.

Chef de projet design

Sa présence et la reconnaissance de son rôle sont essentielles dans la réussite du développement d’un nouveau produit. Le chef de projet design est le garant de la cohérence du produit, de sa conception à sa mise sur le marché. Il agit transversalement en faisant respecter le cahier des charges du produit auprès des différents responsables de l’entreprise : bureau d’études, production, finances, marketing et commercial…

Chef de projet

Désigne la personne chargée du bon déroulement d’un développement de projet. Il prépare, organise, coordonne et rend compte du projet. La fonction de chef de projet est indépendante de la position hiérarchique de la personne qui l’exerce.

Cognition

Ensemble des activités qui se rapportent à la connaissance : langage, mathématique, musique… et aux processus qui permettent leur apprentissage et leur manipulation : raisonnement, mémoire…

Commerce équitable

Partenariat commercial et mouvement social qui vise à l’amélioration de la condition de rémunération des producteurs des pays du Sud.

Compétitivité

Capacité d’une entreprise à pénétrer un marché et à en conquérir des parts. Elle repose sur trois types d’avantages concurrentiels : commercial, différenciation et coût.

Couple matériau-procédé

Le choix d’un matériau pour la réalisation de toute ou partie d’un produit implique de prendre en compte les conditions de mise en oeuvre de ce matériau : différents types de transformation (mécanique, chimique, thermique…) et process industriels induits (organisation, savoir-faire). Ces facteurs ont une influence sur la géométrie des pièces, sur leur qualité et sur leur coût.

Cycle de vie du produit

Ensemble des phases par lesquelles passe un produit au cours de sa vie sur un marché : lancement, croissance, maturité et déclin. Se modélise grâce à un graphique de l’évolution des ventes dans le temps.

Design

Agencement organisé de signes visant à concevoir et produire des objets.

Démarche design

Processus interne à l’entreprise, procédant par étapes, de la stratégie produit à sa réalisation et mise sur le marché.

Design de communication

Forme de design qui répond aux exigences des marques. Il englobe stratégie, identité de marque, packaging, design de produit et d’environnement.

Design global

Design de communication agissant simultanément sur les différentes composantes véhiculant l’image de l’entreprise : stratégie, marque, produit, logo, environnement du produit, etc.

Design mix

Bases à partir desquelles s’élabore le design d’un produit : style, esthétique, effet de gamme, ergonomie, économie etc.

Design de produit

Anciennement appelé “design industriel”. Forme de design appliquée à l’objet, destinée à lui donner une valeur d’estime par l’esthétique ou une meilleure fonctionnalité.

Design packaging

Forme de design mettant en relief l’identité de la marque par l’emballage du produit (flaconnage, coque transparente…).

Design sensoriel

Forme de design sollicitant plusieurs sens, mettant en place le produit et le client dans un univers : vue, odorat, goût, ouïe, toucher etc.

Designer

Professionnel, spécialiste des rapports forme/fonction/esthétique d’un objet. Il donne vie et sens à l’objet industriel dans un dialogue permanent entre les fonctions commerciales, techniques et financières de l’entreprise.

Développement durable

(Sustainable development) Conception du développement conciliant développement économique, respect de l’environnement et conditions sociales et culturelles.

Eco-conception

L’éco-conception se propose d’élargir le champ de la conception à la prise en compte de l’impact d’un produit sur l’environnement, mesuré par exemple en “empreinte carbone”. Les consommations de matières premières et d’énergies non renouvelables, sur l’ensemble du cycle de vie d’un produit, de sa conception à son recyclage, sont anticipées pour être mesurées et limitées au maximum. Cette vision large concerne aussi bien le poids des matières premières, les conditions de déplacement des collaborateurs de l’entreprise, l’énergie consommée par l’utilisation du produit que les conditions de collecte des déchets et leur valorisation.

Eco-design

Intégration, dans le processus de conception d’un produit, de critères liés à l’éco-conception : choix des matières premières, consommation énergétique, recyclage, réutilisation…

Economie immatérielle

Activités donnant lieu à la création pour les entreprises d’actifs tels que brevets, savoir-faire, dessins et modèles, marques, capital humain, culture managériale, logiciels etc.

EDI ou EDN

Echanges de Données Informatiques ou Echanges de Données Numériques. Systèmes de gestion et de transmission sous format numérique (sans papier) permettant de rationaliser la gestion des flux en améliorant notamment la logistique, dans un contexte de mondialisation de zones de distribution et de production.

Entretien

Technique particulière de recueil d’information, complémentaire du questionnaire. Réalisé en face à face, il peut avoir un caractère individuel ou être mené en groupe. Mené de manière semi-directive, il permet de laisser émerger la subjectivité, voir l’affectivité du (des) participant (s), apportant ainsi à une enquête de précieuses données qualitatives.

Entretien non directif

Méthode d’étude qualitative fondée sur la réalisation d’entretiens individuels ou collectifs durant lesquels l’interviewer est le moins actif possible et laisse les intéressés exprimer leurs attitudes ou leurs ressentis.

Ergonomie

Etude des conditions d’utilisation de l’objet et de la relation entre un individu et un objet sous l’angle psychomoteur : postures, gestes, perception, compréhension fonctionnelle, fatigue, etc.

Fonctionnalisme

Courant apparu notamment en architecture, fondé sur l’idée que la fonction prime sur la forme “de la forme naît la fonction”. L’apparence extérieure d’un bâtiment ou d’un objet doit découler de ses fonctions et de leurs articulations.

Formalisme

Concept esthétique qui met l’accent sur une forme déterminée au risque de fournir une réponse détachée du contexte ou de la fonction de l’objet.

Gantt (diagramme de Gantt)

Outil de représentation et de gestion de projet permettant de modéliser la planification des tâches nécessaires à la réalisation d’un projet : succession, enchaînement…

Genre

Traduction du mot anglais “gender”. Permet la distinction entre la dimension biologique (le sexe) et la dimension culturelle (le genre). Met en évidence le fait que les rôles ne sont pas déterminés à la naissance.

Gestalt Theorie

Théorie qui étudie les phénomènes de perception du point de vue de leur structure.

Identité visuelle

Ensemble d’éléments visuels constitutifs de la personnalité d’une marque ou d’un produit (logotype, couleur, ambiance…).

Innovation

Elément nouveau ou perçu comme nouveau par un utilisateur dans un domaine technique, esthétique ou d’usage. Une innovation peut être issue d’une invention, de l’amélioration du service rendu ou d’un nouveau processus de fabrication ou d’utilisation.

Interopérabilité

Capacité d’un produit ou d’un système à communiquer par interfaces avec d’autres produits ou systèmes existants ou futurs ; capacité à rendre compatibles deux systèmes.

Itération

Séquences d’instructions destinées à être exécutées plusieurs fois (autant de fois que de besoin).

Logotype

Résumé graphique du discours d’une marque. Il se compose souvent du graphisme du nom (typographie) et d’un symbole associé (par exemple une forme mémorisable, un animal, etc.).

Mapping

Mode de représentation du positionnement d’un produit sur des axes permettant de mesurer sa proximité par rapport à deux paramètres opposés et de construire une carte où figurent des produits concurrents.

Marketing mix

Ensemble des actions marketing prévues ou réalisées dans le domaine de la politique de produits, de prix, de communication et de distribution. Ces quatre univers d’action sont appelés 4P (Product, Place, Price, Promotion). Il s’agit d’une combinaison de facteurs, pas d’une simple juxtaposition.

Marque

Signe de confiance et de qualité d’un produit, elle garantit au client innovation et qualité. Le nom de la marque est le plus souvent associé à un graphisme (logotype par exemple).

Merchandising

Techniques de mise en valeur des produits dans leur environnement de vente : composition du rayon, mise en avant des assortiments et des promotions, publicité sur le lieu de vente, animations, etc.

Modernité

Courant de pensée et courant artistique reposant sur la conviction que la création et l’avenir priment sur la tradition et l’héritage.

Montabilité

Possibilité et méthodologie d’assemblage d’un produit.

Obsolescence

Phénomène de dépréciation technique ou culturelle (usages, mode) qui touche un produit indépendamment de la qualité de son fonctionnement technique.

Packaging

Emballage attractif d’un produit, permettant son identification, sa visualisation et la présentation de ses caractéristiques. Avec le merchandising, il constitue un des outils essentiels dans le marketing des produits en libre service.

Panel

Echantillon d’individus sélectionnés et interrogés plusieurs fois sur la durée d’une enquête afin de mettre en évidence les évolutions de leurs attitudes, comportements et opinions.

Position, positionnement

Position occupée par un produit dans l’esprit des consommateurs selon différents critères (prix, image, caractéristiques…) ; position occupée sur un marché en termes de vente (leader, suiveur, challenger…)

Post-modernisme

Tendance esthétique née dans les années 1960, caractérisée par un éclectisme extrême, allant de la fantaisie au classicisme contre toute soumission à une discipline ou une école.

Productivité

Rapport entre une activité et les moyens mis en oeuvre pour la générer.

Projet design

Appliquée à la conception de produit, la démarche design se conduit comme un projet global, du cahier des charges fonctionnel à la communication globale. La notion de “projet design” implique une stratégie, une conduite (voir “chef de projet design”), une implication de toutes les fonctions de l’entreprise.

Questionnaire

Séquence logique et organisée de questions soumises à des individus interrogés dans le cadre d’une enquête.

Restylage

Modification de l’aspect extérieur pour rajeunir le style ou réviser la ligne générale d’un produit, sans modification de ses fonctions.

Rough

Expression graphique (généralement traduite par une esquisse) destinée à donner un rapide aperçu d’un objet ou d’une forme.

Segmentation

Division du marché en catégories homogènes (âge, revenu, statut… pour les clients ; bas, moyen ou haut de gamme… pour les produits), permettant d’adapter les caractéristiques d’un produit à un segment de marché (couple produit-marché).

Sémiologie, sémiotique, sémiographie

Discipline qui étudie les conditions dans lesquelles des signes produisent du sens. Un signe peut être un événement, un texte, un dessin, un objet, un bâtiment, un graphisme…

Sens

Signification perçue d’un objet, liée à la relation entre un individu et un objet dans son contexte.

Sensoriel (analyse sensorielle)

L’analyse sensorielle consiste à mesurer et interpréter les caractéristiques des produits perçues par les organes des sens : la vue, l’ouïe, le goût, l’odorat et le toucher.

Signe

Toute communication sensorielle prend une valeur de signe dans un contexte précis. Le design vise à mettre en scène des signes pour donner plus de force aux objets dans leur relation avec les individus.

Sociétal

Au-delà du domaine social, une vision sociétale englobe les relations avec l’environnement : consommation de ressources (air, eau, énergies), impacts en termes de pollution et de conditions de vie, implication de l’entreprise dans la vie collective, l’éducation et le développement humain. Des bilans sociétaux sont aujourd’hui mis en oeuvre et publiés par les entreprises ; leurs indicateurs sont parfois labellisés par des organismes indépendants.

Structuralisme

Courant des sciences humaines et sociales qui appréhende la réalité comme un ensemble formel de relations généralement inconscientes et induites par l’environnement culturel des individus en société.

Symbole

La symbolique traite de la signification immatérielle attachée à un objet. Un caractère figuratif lié à la forme, au matériau, à un graphisme peut ainsi être employé pour rattacher un produit ou une marque à un univers de valeur : luxe, puissance, qualité, assurance, plaisir… Cf. par exemple, le recours à un bestiaire symbolique (lion, jaguar, aigle…).

Systémique

Là où une vision analytique décompose le tout en parties de plus en plus singulières et les considère indépendamment les unes des autres, une vision systémique s’intéresse aux relations du tout, considéré comme une “boîte noire”, avec son amont et son aval. Ainsi un produit sera-t-il défini, non pas par la somme de ses éléments mais comme le résultat de ses interactions avec son environnement. Cette vision globale, dont le modèle est issu des apports de la biologie moléculaire, est une des conditions pour penser la complexité (cf. l’oeuvre d’Edgar Morin).

Swot analysis

De l’anglais Strengths, Wakeness, Opportunities, Threaths. Outil de positionnement stratégique permettant de déterminer le choix des options en fonctions de quatre paramètres : Forces, Faiblesses, Opportunités, Menaces.

Traçabilité

Système d’information sur la chaîne de conception, de production et de distribution d’un produit, permettant d’identifier, à tout moment, son origine et ses caractéristiques et l’historique de toutes les interventions.

Typologie

Regroupement des clients ou des produits par profil, quelles que soient leurs différences de statut. Exemple : les technophiles ou les technophobes ; les produits high tech ou low tech, etc.

Valeurs

Pour une entreprise, ses “valeurs” s’expriment dans des sentiments collectifs (appartenance, fierté, défense…) et qui ont un impact sur la motivation des personnels. En externe, les valeurs peuvent soutenir la marque et légitimer l’image de l’entreprise (innovation, créativité, responsabilité sociale…). Elles participent du design global.

Valeur d’échange

Elle correspond économiquement à la valeur de transaction sur le marché.

Valeur d’estime

Elle peut être approchée par la valeur perçue du produit par le client qui mesure spontanément l’écart entre le prix payé et les bénéfices que le produit lui apporte. Son niveau est souvent relié aux valeurs statutaires, symboliques et culturelles du produit.

Valeur d’usage

Elle correspond au niveau de satisfaction apporté par le produit en termes fonctionnels.